Elie GESBERT (Fortuneo-Oscaro) remporte la première étape, après une longue échappée et il prend par la même occasion le maillot de leader. Il devance son compère de fortune Flavien DASSONVILLE (HP BTP-Auber 93) et Mathieu VAN DER POEL (Beobank-Corendon) complète le podium.

Les 159 coureurs attendus au départ se sont bien présentés à Panazol pour prendre la route de Rochechouart. Lors des premiers hectomètres, la course est très rapide et le peloton reste groupé. Le temps est plutôt couvert en ce début d’étape et quelques gouttes de pluie sont attendues. Les premières attaques ne donnent rien et plusieurs coureurs tentent de s’extirper du peloton à la faveur de la première côte répertoriée au classement de la montagne. Mais rien n’y fait, le peloton contrôle tout départ en ce début d’étape et quelques coureurs ont du mal à suivre le rythme.

La première heure de coure est courue à 43,2 km/h de moyenne. Elie GESBERT (Fortuneo-Oscaro) et Flavien DASSONVILLE (HP BTP-Auber 93) sont en tête et le peloton semblent leur donner un bon de sortie. L’écart augmente rapidement et le duo de tête possède 3 minutes d’avance au kilomètre 54.

Au moment où la pluie fait son apparition, quatre coureurs de la Direct Energie emmènent le peloton et font un tempo pour contrôler les échappés. Un temps, Philipp WALSLEBEN (Beobank-Corendon) tente de revenir sur le groupe de tête en mettant à profit la Côte de Courbefy. Cependant, le coureur Allemand revient à la raison et reprend sa place dans le peloton. A mi-course, le duo de tête possède 5 minutes d’avance et le peloton ne donne pas l’impression de forcer.

L’écart oscille autour des quatre minutes près de la zone de ravitaillement. Petit à petit, plusieurs équipes viennent se relayer en tête du peloton et ce dernier est en file indienne. Toutefois, les hommes de tête font le forcing et résistent et possèdent toujours plus de 4 minutes d’avance à 30 km de l’arrivée. Le duo est toujours en tête à 10km du terme mais l’avance fond comme neige au soleil. L’arrivée est un véritable mur qui pourrait désavantager les deux coureurs partis depuis plusieurs kilomètres.

Le bras de fer est lancé mais le peloton semble marquer le pas à cause d’une chute. Une soixantaine de coureurs sont à terre. Les deux coureurs vont se disputer la victoire finale et ils s’attaquent respectivement dans les trois derniers kilomètres. Elie GESBERT (Fortuneo-Oscaro) semble être le plus fort et il fait la différence dans la montée finale. Flavien DASSONVILLE (HP BTP-Auber 93) est au rupteur et ne peut plus suivre son camarade d’échappée, dans le sprint final. Elie GESBERT (Fortuneo-Oscaro) remporte la première étape et prend par le maillot de leader. Il devance Flavien DASSONVILLE (HP BTP-Auber 93) et Mathieu VAN DER POEL (Beobank-Corendon) règle le sprint du peloton.


Matthieu Landreau

 

Elie Gesbert (Equipe Fortuneo-Oscaro)

"Je ne pensais pas forcément gagner. A deux, on sait que c'est toujours compliqué et on a mis beaucoup de temps à sortir. On a rapidement pris du temps et on a commencé à y croire. On s'est très bien entendu avec Flavien Dassonville. J'ai fait les sprints et je pensais déjà au général, Flavien préférait le maillot de meilleur grimpeur. Je suis satisfait de ma course et content de la victoire."

Flavien Dassonville (HP-Auber 93)

"Mes objectifs pour la fin du Tour c'est garder cette deuxième place voire faire mieux. Toutes les courses sont importantes pour la carrière et le Tour du Limousin l'est aussi. Je suis déçu de ne pas gagner. Je suis très proche d'Elie dans le final pourtant. Mais je suis quand même content de ce maillot de meilleur grimpeur."

Propos recueillis par Claire Sicard

 

Les classements :

- Classement de l'étape

- Classement Général 

- Classement par équipe

- Classement Grand Prix de la Montagne

- Classement Jeunes

- Classement Sprints

Partenaire principal du Tour du Limousin

REGIONNOUVELLEAQUITAINE

Nous suivre sur Twitter

Nous suivre sur Facebook