Alexis VUILLERMOZ (AG2R La Mondiale) remporte la 50ème édition du Tour du Limousin Elie GESBERT (Fortuneo Oscaro) perd son maillot jaune de leader. Guillaume MARTIN (Wanty-Groupe Gobert) remporte la dernière étape devant son coéquipier et camarade d’échappée Jérôme BAUGNIES (Wanty-Groupe Gobert). Mathieu VAN DER POEL (Beobank-Corendon) complète le podium de l’etape.

A la différence d’hier, c’est sous des trombes d’eau que s'élancent les 113 rescapés du Tour du Limousin pour cette dernière étape qui relie St Junien à Limoges. Le début de course est très agité mais il faut attendre 10 km avant que les premiers coureurs arrivent à s’extirper du peloton. Un duo composé de Benoît COSNEFROY (AG2R La Mondiale) et Mathieu VAN DER POEL (Beobank-Corendon) prennent quelques secondes d’avance. Le peloton fait le forcing pour garder l’échappée à moins d’une minute et d’éviter tout autre velléité. Au premier sprint intermédiaire, Alexis VUILLERMOZ termine troisième derrière le duo de tête et reprend 1 seconde à Elie GESBERT (Fortuneo-Oscaro) au classement général. Les deux hommes ne sont plus séparés que par 3 secondes.

L’échappée possède toujours une trentaine de secondes d’avance, à la borne kilométrique 45. Derrière, un contre se dessine composé de deux coureurs Philipp WALSLEBEN (Beobank-Corendon) et Aitor GONZALEZ (Euskadi Basque Country-Murias) et ne tarde pas à rentrer sur les hommes de tête. Toutefois, le peloton ne veut pas laisser partir cette échappée et accélère pour reprendre ces derniers, avant le deuxième sprint intermédiaire. Le groupe de tête est résigné et est repris au kilomètre 71. La grande bagarre est lancée et le peloton est scindé en plusieurs groupes. De plus, la pluie est de nouveau présente sur les routes du Tour.

Cette désorganisation va profiter à Alexis VUILLERMOZ qui remporte le deuxième sprint intermédiaire. Ce dernier revient à hauteur d’Elie GESBERT, à la faveur des bonifications pour le classement général, et Il est même devant à la place. Le peloton éprouve le besoin de souffler, avant d’attaquer, le circuit final de Beaublanc et ses quatre tours. Guillaume MARTIN et Jérôme BAUGNIES (Wanty-Groupe Gobert) profitent de ce bref répit pour s’échapper. L’écart grandit jusqu’à atteindre 2 minutes 30 à 65 km de l’arrivée. En tête du peloton, c’est l’équipe AG2R La Mondiale qui mène la chasse pour le virtuel leader de la course Alexis VUILLERMOZ, en cas d’arrivée groupée.

Au premier passage sur la ligne, les deux coéquipiers possèdent toujours plus de deux minutes d’avance. A 20 km du terme, le duo de tête ne possède plus qu’une minute trente d’avance. Direct Energie vient rouler avec AG2R La Mondiale pour Bryan Coquard. Le bras de fer est lancé pour la victoire d’étape entre le peloton et les deux coéquipiers qui se livrent sans compter, à l’entame de ce dernier tour. Les deux coureurs résistent et passent la ligne en se donnant la main. Guillaume Martin passe la ligne le premier et remporte l’étape devant Jérôme BAUGNIES. Mathieu VAN DER POEL (Beobank-Corendon) finit troisième, détaché du peloton. Au général, Alexis VUILLERMOZ (AG2R La Mondiale) remporte la 50ème édition du Tour du Limousin, grâce aux bonifications glanées, devant Elie GESBERT (Fortuneo Oscaro) et Francesco GAVAZZI (Androni-Sidermec-Bottecchia).


Matthieu Landreau

 

Elie Gesbert (Equipe Fortuneo-oscaro) - 2ème du général

« Alexis Vuillermoz a bien joué, il a fait les sprints et je n’ai rien pu faire. J’ai quand même tout donné jusqu’à la fin et il l’emporte, c’était le plus fort. »

Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobert) - Vainqueur d’étape

« Il n’y avait pas grand chose de prévu, on savait que dans l’équipe on marchait tous bien depuis le début de ce tour du Limousin. On avait des ambitions bien sûr et le début d’étape était très difficile avec la pluie donc ce n’était pas prévu de partir avec Jérôme Baugnies. On y croyait pas plus que ça, à deux c’est compliqué mais on a tout donné et on s’est organisé et au fil des kilomètres on y a cru et on a savouré dans le dernier kilomètres. Je remercie Jérôme, c’est très classe de sa part et j’aimerais avoir un petit mot pour Antoine Demoitier également. »

Philipp Walsleben (Beobank-Corendon) - Meilleur grimpeur

«Je suis content d’avoir ce maillot car il y a très peu de coureurs qui montent sur le podium et cela veut dire que j’ai su faire quelque chose sur cette course. Le Tour du Limousin est une belle course mais très dure. La concurrence était intéressante. Le paysage est aussi très beau dans le Limousin et cette course est une vraie course de cyclisme.»

Propos recueillis par Claire Sicard.

Partenaire principal du Tour du Limousin

REGIONNOUVELLEAQUITAINE

Nous suivre sur Twitter

Nous suivre sur Facebook