IMG8098-1

Sur cette première étape longue de 172,2 kilomètres, ouvertes à tous les profils de coureurs, c’est finalement Lilian Calmejane qui a tiré son épingle du jeu dans les derniers kilomètres de l’étape pour s’imposer en solitaire à Guéret.

Ce n'était pas une étape de tout repos pour ce premier acte. Dès les premiers hectomètres, Nicolas Baldo (St-Michel – Auber 93) et Anthony Delaplace (Arkea Samsic) s’extirpaient du peloton pour mener la course. Rapidement, les deux Français gagnaient jusqu’à 3 minutes d’avances sur le peloton.

Sur les premières difficultés situées sur les Monts d’Ambazac, c’est Nicolas Baldo qui gagnait les premiers points de la montagne en s’emparant de la première place. Rebelote sur la deuxième côte de la journée où le leader de St-Michel – Auber 93 passait en tête de la côte du Maupuy, s’assurant ainsi le maillot du meilleur grimpeur à l’issu de la journée.

A mi-étape, le peloton se rebellait, notamment avec les offensives de Marco Minnaard et de Julien El Fares (Delko Marseille Provence) qui ne tardaient pas à rejoindre les échappées. Au premier passage sur la ligne de Guéret, les hommes de tête comptaient 3 minutes d’avances sur un peloton très nerveux et très étiré.

A 50 kilomètres de l’arrivée, l’allure montait d’un cran, et le peloton s’étirait de plus en plus. Les échappés réduits à trois (Anthony Delaplace s’étant écarté) perdaient du terrain sous l’allure d’un peloton emmené par les coureurs d’Israël Cycling Academy. Aux 37 kilomètres, peu avant Anzême, l’échappée était définitivement terminée.

Dans les 30 derniers kilomètres, de nombreux coureurs tentaient leur chance. Mais rien n’y faisait… le rythme soutenu laissait peu de chances aux baroudeurs. Romain Combeau (Delko Marseille Provence), Lilian Calmejane (Total – Direct-Energie) ou encore Pierre Rolland (Vital Concept) tentaient tant bien que mal de sortir de ce groupe.

Finalement, Pierre Rolland parvenait à la borne des 20 kilomètres à creuser un premier écart de 20 secondes avec le peloton. En réponse, l’équipe Total Direct Energie prenait les devants du groupe des favoris afin de rattraper l’ancien vainqueur d’étape du Tour du Limousin.

Mais le meilleur restait à venir ! En contre, une dizaine d’hommes, dont Sébastien Reichenbach (Groupama FDJ), Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale) ou encore… Lilian Calmejane rejoignaient la roue de Pierre Rolland avant de se livrer une bataille sans fin jusqu’à la ligne d’arrivée. Parmi ce groupe, tous les favoris du Tour ont répondu présents à l’appel. Ce petit groupe d’échappé parvenait à trouver un terrain d’entente, puis à creuser l’écart sur un peloton désorganisé, pour finalement abdiquer pour de bon à 10 kilomètres de l’arrivée.

Sur le final, Lilian Calmejane plaçait une attaque fatale laissant tous ses concurrents derrière lui, avant de finalement s’imposer en solitaire avec une poignée de seconde d’avance. Cette victoire d’étape est donc synonyme de maillot jaune pour le coureur de la Total Direct Energie qui sortait fraîchement d’une très belle 4e place du dernier Artic race of Norway. Mikel Aristi (Euskadi Basque Country – Murias) et Benoît Cosnefroy font respectivement 2ème et 3ème à 8 secondes du vainqueur.

Thomas Bugué

 

Les réactions

Pierre Rolland (Vital Concept - B&B Hôtel) : "On a tenté aujourd'hui, mais c'était particulier avec le vent de face... on a fixé l'une des étapes les plus dures de ce tour, j'ai attaqué à plusieurs reprises, je pensais que ça allait passer, mais c'est Lilian Calmejane qui a gagné. On va continuer à attaquer, on a plusieurs cartes à ce Tour, et on va continuer à les jouer, même si Lilian va être difficile à déloger."

Nicolas Baldo (St-Michel - Auber 93) : "L'échappé a été un échec, ça a servi un peu à rien... du coup je me suis rabattu sur les MG (Meilleur Grimpeur), c'est devenu un objectif. Maintenant, il va falloir repartir devant pour conserver le maillot."

Lilian Calmejane (Total Direct Energie) : "J'ai senti qu'après le Tour j'avais encore les jambes pour rouler, du coup j'ai fait tous les Critériums, et j'ai essayé d'être professionnel. J'ai senti que les jambes tournaient bien, javais de bonnes sensations et c'est passé, je suis content.  

Propos recueillis par Claire Sicard

 

Retrouvez les classements complets :

Partenaire principal du Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine

Nous suivre sur Twitter

Nous suivre sur Facebook