IMG0414

Sur les routes escarpées de la Corrèze, cette étape longue de 176,8 km et la plus difficile de ce Tour ralliant Chamboulive à Beynat, c'est Benoît Cosnefroy qui a été le plus fort. L'ancien champion du monde espoir s'est imposé faisant ainsi coup double en prenant le maillot jaune. Il aura été à l'avant durant tout ce Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine 2019. Lui qui n'a jamais été leader d'un Tour à étapes, n'a jamais été aussi proche de l'emporter. Rappelons que depuis 2016 il n'a jamais raté aucun Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine.  

Les coureurs de cette 52ème édition se souviendront de cette étape. Entre la chaleur et le plateau proposés par cette étape corrézienne, l’organisme des coureurs a été mené à rude épreuve. Après de multiples tentatives, c’est finalement un groupe de 11 coureurs qui a réussi à former ce qui allait être l’échappée matinale. Parmi eux, Quentin Pacher (Vital Concept – B&B Hotels), 5e du classement général pointant à 19’’ de Lilian Calmejane, mais également Francesco Gavazzi (Androni Giocattoli – Siderme), Fabien Doubey (Wanty Groupe Gobert) et César Fernandez Cruz (Delko Marseille Provence) qui comptaient parmi les 30 premiers du général.

Malgré les fortes chaleurs, les hommes assuraient le spectacle se bataillant les différents maillots distinctifs. En passant en tête du sommet de la côte de la Chapelle (6,89%), puis de la côte de Lagleygeolle (4,38%), Luca Covilli (Bardiani CSF) s’offrait le maillot du meilleur grimpeur à la fin de la journée. Pour le classement des sprints, Romain Le Roux (Team Arkea Samsic) s’est offert le maillot bleu des sprinteurs.

C’est dans les 30 derniers kilomètres que l’étape s’est emballée. Les équipes Ag2r La Mondiale et Groupama – FDJ donnaient le tempo en tête du peloton sous l’allure de Benoît Vaugrenard, puis d’Hubert Dupont, deux vétérans d’expériences au sein du peloton. A 25km de l’arrivée, les derniers survivants de l’échappée ne comptaient plus qu’une minute d’avance.

L’attaque fatale

Voyant ses compagnons d’échappée résigner, Dimitri Claeys se lançait dans une aventure solitaire à 15 kilomètres du terme. Comptant une avance moyenne de 45 secondes les 10 kilomètres suivants, le coureur de la Cofidis, 38e au classement général au petit matin voyait son rêve de victoire au bout du guidon. Mais c’était avant que Benoît Cosnefroy s’en mêle… Le champion du monde espoir 2017, 3e du général ce matin à 10 secondes de Lilian Calmejane plaçait une attaque fatale à 1500 mètres de la ligne d’arrivée. Avec un dernier kilomètre en légère pente, le puncheur d’Ag2r rattrapait Dimitri Claeys à bout de souffle. En plein effort, le jeune leader d’Ag2r s’emparait de la première course à étape de sa carrière, récupérant dans la foulée le maillot jaune de leader. Dimitri Claeys termine finalement à la 2e place à quatre secondes de Benoît Cosnefroy, accompagné de Guillaume Martin en contre. Lilian Calmejane fini 11e de l’étape, et pointe désormais second au classement général à 11 secondes du nouveau leader. Guillaume Martin se classe désormais 4ème à 19 secondes derrière Miker Aristi, 3e.

Thomas Bugué

Réactions d'après-course : 

Benoit Cosnefroy (AG2R La mondiale) : "J'ai eu peur quand j'ai attaqué qu'il y ait un moment de flottement. J'arrive à finir en tête et à remporter cette étape. C'est un moment de délivrance un vrai régal, je suis content. Il y a un gros travail demain, ça va être une étape compliquée encore mais j'ai confiance."

Dimitri Claeys (Team Cofidis) : "C'était une étape difficile, trop dur pour aller au bout. J'aurais voulu que deux ou trois gars viennent avec moi quand j'ai attaqué et que l'échappée aille au bout. J'aime bien les courses usantes mais j'étais peut-être moins en forme."

Pierre Rolland (Vital Concept - B&B Hôtel) : "L'équipe Ag2r La Mondiale a très bien joué, le coup de l'attaque dans les derniers mètres était très bien joué car dans le final tout le monde était un peu roti. Benoît a gagné, il était le plus fort donc bravo à lui. Demain, on n'est pas à l'abri d'une surprise, mais Benoît ne devrait pas en avoir, même si Lilian peu se montrer revanchard."

 

Propos recueillis par Claire Sicard. 

Partenaire principal du Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine

Nous suivre sur Twitter

Nous suivre sur Facebook