À l’issue de l’étape la plus longue du Tour du Limousin – Nouvelle-Aquitaine, c’est Luca Wackermann (Vini Zabu’ KTM) qui tire son épingle du jeu en s’imposant à Évaux-les-Bains dans un final corsé.

arrivee-1-min

© Zoé Soullard

La Creuse réserve toujours de belles surprises et en effet, la course a débuté très fort. Dès les premiers hectomètres, une échappée, composée de trois coureurs (Sam Brand (Team Novo Nordisk), Iker Ballarin Manso (Euskaltel-Euskadi) et Jan Petelin (Vini Zabu’ KTM), se formait. Rapidement, Tony Hurel (St-Michel Auber 93) se faisait aussi la malle et rejoignait les hommes de tête. Au plus fort, les quatre coureurs comptaient jusqu’à 4’ d’avance.

Passé les intempéries de la Haute-Vienne, le soleil pointait son nez dans le département creusois. Le beau temps faisait réagir les coureurs de l’équipe UAE Team Emirates qui contrôlaient le peloton et faisaient chuter drastiquement le temps d’avance des hommes de tête.

C’est avec un peu plus de 2’ d’avance que le quatuor s’engageait dans la côte de Pionnat. En tête, Hurel, suivi de Manso et Petelin, mais l’écart n’était plus que de quelques secondes. Le peloton revenait en file indienne avec dans ses rangs le Colombien Fernando Gaviria bien à l’abri. Petelin tentait sa chance en attaquant… en vain.

À mi-chemin et à cause du vent, le peloton subissait des cassures. David Gaudu notamment se faisait piéger alors que les hommes de AG2R la Mondiale prenaient les commandes à l’avant du peloton. Le second groupe faisait la jonction alors que plusieurs coureurs attaquaient. La nouvelle échappée comptait quatre hommes, Alejandro Osorio Carvajal (Caja Rural-Seguros RGA), Olivier Le Gac (Groupama-FDJ), Delio Fernandez Cruz (Nippo Delko One Provence) et Joël Suter (Bingoal-Wallonie-Bruxelles). Dans la côte de Toulx-Sainte-Croix, Antonio Angulo, dont c’est l’anniversaire aujourd’hui, s’échappait pour tenter de rattraper les hommes de tête mais il était rapidement repris par le peloton amené par UAE.

Alors que le second GPM était remporté par Delio Fernandez Cruz, les hommes de tête voyaient revenir très vite le peloton. L’allure montait d’un cran, et le peloton s’étirait de plus en plus.

Dans les 30 derniers kilomètres, des coureurs tentaient leur chance mais UAE et AG2R la Mondiale verrouillaient les sorties et le rythme soutenu de cette fin d’étape laissait peu de chances aux baroudeurs.

Lors du premier passage sur la ligne d’Évaux-les-Bains, les coureurs d’AG2R la Mondiale, équipe du dernier vainqueur du Tour du Limousin – Nouvelle-Aquitaine, Benoît Cosnefroy, menaient le peloton. Des attaques se répétaient, mais Luca Wackermann était trop fort. Il prenait le pari de partir à plus d’un kilomètre de l’arrivée. Un pari gagnant puisque l’Italien levait les bras sur la ligne à Évaux-les-Bains. Jake Stewart (AG2R la Mondiale) termine second de l’épreuve.

On peut dire que le Tour du Limousin – Nouvelle-Aquitaine réussi bien à Wackermann, puisque c’est sa seconde victoire sur l’épreuve limousine, la dernière c’était en 2018.

Les réactions :

Luca Wackermann (Vini Zabu’ KTM) : « J’ai attaqué dans le dernier kilomètre, je suis très content. J’aime le TDL et ça me réussit, j’y ai déjà gagné. J’ai vu que j’avais pris quelques mètres d’avance et que j’allais plus vite. Je n’ai pas pensé à me retourner, j’ai avancé. »

Jake Stewart (Groupame FDJ) : « Second, je suis déçu, en plus je n’ai pas vu Luca Wackermann devant moi et j’ai cru que j’avais gagné. Aujourd’hui c’était dur comme final et je ne sais pas ce que le reste me réserve. »

Texte et interviews Claire Sicard

Partenaire principal du Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine

Nous suivre sur Twitter

Nous suivre sur Facebook